Connectez-vous S'inscrire

Taxée de plagiat aux Billboards Awards, Beyonce répond


La chanteuse américaine a été accusée d'avoir copié le spectacle d'une artiste italienne, lors de sa prestation remarquée aux Billboards Music Awards, dimanche. Beyonce répond immédiatement aux mauvaises langues.



Taxée de plagiat aux Billboards Awards, Beyonce répond
"Magique", "brillant", "épique"..., la presse était dithyrambique, au lendemain de la prestation de Beyonce, dimanche, aux Billboards Music Awards. Moins que la prestation du duo formé par Rihanna et Britney Spears, de latex vêtues, sur le single S&M (voir plus bas), c'est la chanteuse américaine qui a tiré la couverture à elle, en interprétant son single Run the world (girls), en interaction avec un fond visuel synchronisé sur sa chorégraphie. Regardez sa prestation ci-dessous:

Néanmoins, nombre de médias américains ont également pointé, quelques heures plus tard, des similitudes entre le show présenté par Beyonce et celui réalisé, un an plus tôt, par une artiste italienne Lorella Cuccarini, basé sur la même démarche artistique. Ainsi, le site spécialisé dans les célébrités Perez Hilton propose aux internautes, mardi, dans un article intitulé "Beyonce a-t-elle volé l'idée de sa performance des Billboards?" de les comparer dans une vidéo "split screen" (à écran scindé) des deux artistes.

Dans la foulée, Beyonce s'est exprimée sur le site de la société de service internet, AOL.com, pour tuer dans l'œuf cette polémique naissante. La star a, en effet, expliqué la genèse du projet, main dans la main avec ses concepteurs, en ces termes : "Ma maquilleuse m'a montré la performance de Lorella Cuccarini, il y a un an et elle m'a beaucoup inspiré." "J'ai ensuite rencontré les personnes talentueuses qui l'avaient imaginée", raconte la chanteuse, observant : "La technologie mise en œuvre et le concept sont tellement géniaux." "Je n'ai jamais travaillé aussi dur de ma vie que pour la réalisation de cette prestation des Billboards", conclut-elle.

Jeudi 26 Mai 2011 - 10:32



Nouveau commentaire :

sur cette page