Connectez-vous S'inscrire

Tears for Fears - Everybody Loves a Happy Ending


Amateurs de pop-rock raffinée, réjouissez-vous, Tears for Fears est de retour ! Il aura fallu attendre l’aube d’un nouveau millénaire pour voir le duo faire le bonheur de tous ses fans en se réunissant pour lancer un nouvel album intitulé Everybody Loves a Happy Ending et donner une tournée européenne.



La dernière œuvre de Curt Smith et de Roland Orzabal, collectionneurs invétérés de disques d’or et de platine, sera éditée et distribuée en France par XIII Bis Records / Sony BMG à partir du 26 avril 2005.

L’admiration de Tears for Fears pour les Beatles les a souvent menés à tenter des expériences musicales s’inscrivant dans leur filiation. Ce dernier album, mixé par le célèbre Tim Palmer, s’inspire profondément des légendaires Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band et White Album. Et si The Seeds of Love rendait hommage à Lennon, Everybody Loves a Happy Ending serait plutôt influencé par l’esprit de Paul Mc Cartney.

Les morceaux de ce nouvel album s’appuient sur des mélodies sublimes et envoûtantes. Frais, coloré et merveilleusement contemporain, Everybody Loves a Happy Ending propulse l’héritage de Tears for Fears dans le XXIème siècle et prolonge l’une des collaborations des plus prodigues dans le domaine de la musique pop. S’inscrivant directement dans la continuité de The Seeds of Love, souvent considérée par les amateurs comme l’œuvre référence du groupe, cet album aux sonorités typiquement « british » va faire de nombreux émules.

Le single Closest Thing to Heaven est directement entré à la douzième place dans les charts anglais. De plus, les clips tirés de l’album bénéficient d’une réalisation artistique soignée illustrant merveilleusement des thèmes musicaux qui marqueront à coup sûr l’histoire de la pop moderne.

Genèse, disparition et résurrection d’un mythe :

L’histoire commence en 1981 quand deux amis d’enfance qui grandirent ensemble dans la ville anglaise de Bath, Curt Smith et Roland Orzabal enregistrent un premier disque avec le groupe ska Graduate. Peu de temps après, ils fondent leur propre formation baptisée Tears for Fears dont le nom est issu des enseignements d’Arthur Janov (dont la théorie du cri primal influença grandement John Lennon).

En 1983, ils sortent un premier album, The Hurting, dont nombre de titres vinrent se classer dans le top 5 des charts britanniques, marquant le début de l’ère post-new wave. Suivra, en 1985, Songs From the Big Chair, qui ne passera pas moins de 83 semaines au hit-parade américain et sera certifié à cinq reprises disque de platine. Deux de ses singles Everybody Wants to Rule The World et Shout y occuperont même la première place des meilleures ventes. Après avoir donné une tournée mondiale mobilisant les foules et des concerts caritatifs organisés pour lutter contre la faim en Afrique, Tears for Fears disparaît de la scène jusqu’en 1989.

Puis ils font un retour en fanfare avec l’album Sowing The Seeds Of Love qui défraya à nouveau la chronique en se vendant à plus de 8 millions d’exemplaires dans le monde. En 1990, le duo se sépare, Curt Smith s’oriente vers une carrière solo, alors que Roland continue avec le reste du groupe pour sortir, en 1993, Elemental et, en 1995, Raoul and the Kings of Spain, dernier album sorti sous le nom de Tears for Fears.

Les fans laissent aujourd’hui éclater leur joie car, après dix ans d’absence, leur groupe culte sort un nouveau CD, Everybody Loves a Happy Ending, qui plus est, salue les retrouvailles de Curt et Roland, les deux fondateurs emblématiques. Comme le laisse présager le titre, ce come-back inattendu a tout d’une « Happy End ».

Une tournée européenne :

La sortie de l’album s’accompagne d’un événement majeur puisque le groupe reprend la route pour une tournée mondiale. Après avoir parcouru les Etats-Unis, Tears For Fears se produira en Angleterre au mois de mai, les réservations sont déjà si nombreuses que les organisateurs prévoient la mise en place de concerts supplémentaires. Le public français ne sera pas en reste puisque le groupe sera également en tournée dans l’hexagone peu de temps après la sortie de l’album.

Track List :

1) Everybody Loves a Happy Ending
2) Closest Thing to Heaven
3) Call Me Mellow
4) Size of Sorrow
5) Who Killed Tangerine ?
6) Quiet Ones
7) Who You Are
8) The Devil
9) Secret World
10) Killing With Kindness
11) Ladybird
12) Last Days on Earth

Bonus Track s:

13) Pullin’ A Cloud
14) Out Of Control

Lundi 28 Mars 2005 - 01:46



Nouveau commentaire :

sur cette page