Connectez-vous S'inscrire

The One man stand-up Show - Edition Simple




Treize ans que Patrick Timsit n’était pas remonté en solo sur scène. L’envie de s’y frotter à nouveau, et surtout de faire “son Olympia” a eu raison de ses appréhensions. Armé de sketches en béton armé, écrits avec la complicité de Bruno Gaccio et Jean-François Halin (co-auteurs des Guignols de l’Info), l’humoriste et comédien n’a besoin que de trente secondes pour se mettre le public dans la poche. Provocateur, il s’amuse à jouer les sales types (machos, racistes, nantis…) afin de dénoncer les travers de ses contemporains (“Les riches qui perdent leurs cheveux se font poser des implants, les pauvres, eux, achètent une casquette”, “Les riches ont des femmes de ménage, les pauvres les épousent”). Très ciselés, les sketchs de ce “One Man Stand-up Show” d’une heure et demie, créé en septembre 2007, se succèdent avec une fluidité réjouissante, portés par un Patrick Timsit qui déploie des trésors de comédie. Les personnages politiques tous bords confondus (Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal en tête), les chercheurs, les chanteurs (Michel Polnareff, Cali, Faudel, Obispo), les écrivains (Marc Levy) et même les humoristes (Jean-Marie Bigard) se font allègrement épingler dans ce spectacle intelligent, politiquement incorrect, dont la causticité ne dissimule en rien l’humanité et émotion qui émanent de cet artiste décidément sympathique.
Interactivité : 5/5
Un excellent programme de suppléments ! Après les improvisations, sketches inédits et rappels (on a droit au fameux “Voyage à Koumac”, que le public connaît par cœur), on peut découvrir un émouvant reportage de quarante minutes sur le parcours de combattant de l’humoriste, de la période ardue des répétitions (doutes, stress, préparation physique…) à l’accomplissement sur scène et l’hommage des proches et copains du métier. Un second document dévoile le quotidien de Patrick Timsit, en coulisses, durant la tournée.
Image et son : 5/5 En DD 5.1 et 16:9

Lundi 24 Novembre 2008 - 22:32



Nouveau commentaire :

sur cette page