Connectez-vous S'inscrire

The Tudors




Coffret intégral de la Saison 1

Au début du XVIe siècle en Angleterre, le jeune roi Henri VIII (Jonathan Rhys Meyers) hérite d’un royaume traumatisé par les guerres. Malgré son inexpérience du pouvoir et sa passion pour le sport, les jeux et les plaisirs charnels, le jeune souverain est dévoré d’ambition. Conseillé par son mentor Thomas More (Jeremy Northam) et le redoutable Cardinal Wolsey (Sam Neill), il tente de gérer au mieux les alliances politiques. Mais, plus que tout, Henri souhaite un héritier, et déplore que son épouse Catherine D’Aragon (Maria Doyle Kennedy), plus âgée que lui, ne parvienne pas à lui donner le fils désiré… Oubliez vos préjugés sur Henri VIII !

Avant d’être un personnage bouffi, grotesque et misogyne, le Barbe Bleue anglais a été jeune, séduisant et fougueux. Le scénariste Michael Hirst, spécialiste des fictions historiques (on lui doit les scénarios d’Elizabeth et du récent Elizabeth, l’âge d’or) a pris le parti de dépoussiérer l’histoire et d’humaniser les personnages, quitte à prendre des libertés avec la vérité et de déplaire aux puristes. Son Henri a la beauté du diable et arbore une allure assez proche de celle d’une rock star d’aujourd’hui (Jonathan Rhys Meyers a d’ailleurs déjà incarné à l’écran Elvis Presley et presque David Bowie dans Velvet Goldmine). Inspiré par le succès de la récente série historique Rome, les créateurs des Tudors ont également choisi de tourner en décors naturels, mais, contrairement à la série de la chaîne concurrente, ils ont peut-être un peu top sacrifié la pertinence de la dramaturgie au glamour à tous crins.

Sulfureuse et sexy, la saga n’en reste pas moins un divertissement jubilatoire. La première saison, diffusée pour la première fois sur la chaîne américaine Showtime en 2007, compte dix épisodes de 42 minutes.

Interactivité : 3/5 Présentés sur 3 DVD dans un superbe digipak, les dix épisodes sont enrichis d’interviews du scénariste Michael Hirst, mais également de Jonathan Rhys Meyers (visiblement très impliqué), Natalie Dormer, Sam Neill, Jeremy Northam ou Henry Cavill, qui reviennent avec passion sur leur personnage.

Image et son : 5/5 En DD 5.1 en français et anglais avec option de nombreux sous-titres, dont le français. L’image est en 16:9.

Dimanche 29 Juin 2008 - 13:32
sur cette page