Connectez-vous S'inscrire

Tristan et Isolde




Opéra en trois actes de Richard Wagner, Tristan et Isolde symbolise au mieux, par la force de son intrigue et le génie de la partition, la démarche dramatique du compositeur allemand de la Chevauchée des Walkyries. C’est d’ailleurs avec brio que le grand chef Daniel Barenboïm respecte cette vision de l’opéra, en dirigeant l’Orchestre du Festival de Bayreuth avec feu et sensibilité. Filmée en 1995 au Festival de Bayreuth, festival de référence dédié à Wagner, cette version n’en est pas pour autant « sur-dramatisée », notamment grâce à la mise en scène très élégante d’Heiner Müller, aux costumes épurés de Yohji Yamamoto, et aux décors géométriques aux couleurs pastels d’Erich Wonder.

Un Tristan et Isolde très largement plébiscité, magnifiquement interprété par Siegfried Jerusalem et Waltraud Meier, qualifiée par la presse de « plus belle Isolde de l’histoire du Festival de Bayreuth d’après-guerre ».

Dimanche 10 Août 2008 - 14:41
sur cette page