Connectez-vous S'inscrire

Twilight 4 Révélation, partie 1


Parce qu'ils font écho à leurs problématiques existentielles, les ados, fans de la série vampirique, vont adorer suivre les atermoiements romantiques de Bella et de son buveur de sang Edward, sous l'oeil désapprobateur de Jacob, le viril loup-garou. Les autres risquent de s'irriter de ce film se prenant très au sérieux, dont le final ne leur ménagera pas ses flots d'hémoglobine.



Jacob, le viril loup-garou, n'est pas content. Bella, la jeune humaine qu'il dispute au séduisant Edward, depuis trois épisodes de la célèbre série de films vampirique, va s'unir au buveur de sang. Terrassé par ses pulsions, il se désape et se transforme en lycanthrope, fonçant dans les bois pour apaiser sa fureur.

C'est qu'il est inquiet pour Bella, Jacob. Tout d'abord, à l'issue du mariage, elle va se donner à son mari. Pour l'amoureux évincé, ce rapport charnel entre vivante et mort est éminemment dangereux. C'est bien connu, les vampires ne maîtrisent pas leur force. De plus, une descendance, fruit de ses amours avec l'un des représentants de cette espèce honnie des loups-garous, pourrait s'avérer une menace pour l'humanité.

Attention : angoisses!

Enfin, le mariage de Bella implique qu'elle soit transformée en buveuse de sang par Edward. C'est ainsi, c'est la loi des Volturi, le clan d'immortels qui édicte la législation du monde des vampires et, surtout, l'a fait respecter. Pour Jacob, "la transformation de Bella est bien pire que sa mort", explique Stephenie Meyer, romancière américaine à l'origine de cette histoire d'amour, au succès cinématographique phénoménal ayant engrangé pas moins de 1,8 milliard de dollars de recettes dans le monde.

Quand on est adolescent, nul doute, Twilight est un must à ne rater sous aucun prétexte. La série de romans s'est vendue à quelque 116 millions d'exemplaires dans une cinquantaine de pays, preuve s'il en est que les atermoiements sentimentaux de Bella et Edward font écho aux problématiques existentielles de ce cœur de cible. Peur de faire l'amour, de quitter le foyer familial, d'avoir un enfant, de s'impliquer émotionnellement ou d'être trahi... Twilight, et particulièrement la première partie de Révélation, est une œuvre pétrie d'angoisses, sur fond de romantisme fleur bleue, qui sied à merveille au désarroi hormonal des jeunes pousses.

Foetus vampire

Pour ces fans, ce premier volet de Twilight 4 Révélation est un moment très attendu, plus d'un an après Twilight Hésitation en 2010, celui où tout bascule, où les personnages deviennent adulte et doivent faire face aux conséquences de leurs actes. Et puis, les acteurs sont si séduisants, avec leur petit air torturé de derrière les fagots. Robert Pattinson (alias Edward) arbore un teint si parfait qu'il scintille au soleil et Taylor Lautner (alias Jacob) a érigé les tablettes de chocolat au rang d'happening artistique. Les ados, eux, vous diront qu'ils jouent bien.

C'est là qu'on a envie de dire : "Arrête ton char, petit spectateur boutonneux." Primo, le trio d'acteurs, complété par Kristen Stewart (alias Bella) incarne le désespoir, la honte, le tourment avec une expression unique, manifestement la seule qu'il connait. Bella, anxieuse, regarde Edward, derrière la baie vitrée qui, préoccupé, regarde Bella, soucieuse, qui regarde son ventre (où s'agite déjà un bébé vampire, tout chafouin, le pauvre, il n'est pas aidé par le scénario, avouons-le). Dans le genre, performance d'acteurs, passe ton chemin, oh amoureux du cinéma.

Parents dévoués

Secundo, Twilight 4 Révélation, partie 1 se prend très au sérieux. Ca ne rigole pas, chez les Cullen (la famille de vampires de l'histoire), même dans les situations les plus grotesques, où le gore se mêle à la mièvrerie, en un mélange déroutant qui laisse sans voix. Cela tombe bien, on est au cinéma. On n'est pas censé soliloquer dans la pénombre des travées.

Ainsi, lorsque les flots d'hémoglobine se mettront à couler, à l'occasion d'un accouchement à l'ambiance hystérique, les parents dévoués se contenteront de se prendre la tête dans les mains, découragés mais somme toute heureux du devoir d'accompagnateur accompli envers une progéniture crétine. De fait, à part pour remplir ce rôle, difficile d'imaginer pourquoi un adulte consentant irait voir Twilight 4 Révélation, partie 1, dont le volet 2 est prévu en 2012.

Mercredi 16 Novembre 2011 - 19:42



Nouveau commentaire :

sur cette page