Connectez-vous S'inscrire

Une Saint-Valentin masculine

Par Ruth Benitah




Une Saint-Valentin masculine
Le quatorze février est un jour particulier depuis des siècles. Il semblerait que ce jour fut au départ dédié à l'amour purement sexuel et à la fécondité, pour finir par trouver un connotation très romantique durant le Moyen-Âge et en rapport avec le début de la saison des amours chez les oiseaux. Certains diraient qu'il s'agit là encore d'une fête commerciale tout comme Noël et que le sens profond de ce rituel a été perdu au fil du temps.

Il est bien connu que les femmes, en général, ont tendance à aimer les instants magiques durant lesquels elles ont l'impression de vivre un conte de fée or quel est l'avis des hommes sur ces périodes où il sont censés faire plaisir ? J'ai questionné mon entourage masculin qui s'est prêté au jeu avec enthousiasme et honnêteté et je vais vous livrer l'essentiel de ce qui en est ressorti.

J'ai tout d'abord eu le droit à une phrase très drôle : "Je ne m'appelle pas Valentin et il ne s'agit donc pas de ma fête !"

On m'a également répondu : " La Saint-Valentin est vue différemment par chacun d'entre nous selon son histoire d'amour actuelle !".

Ensuite un débat très intéressant a commencé et en voici les grandes lignes : " Juste avant la fête des amoureux, les femmes tendent à dire qu'elles n'ont pas besoin d'un jour spécial pour qu'on leur montre notre amour et qu'on leur fasse des cadeaux ; mais une fois que le quatorze février se présente, elles reprochent soit l'absence de cadeau, soit le cadeau en lui même s'il y en a un. Une pression énorme repose sur nos épaules et le syndrome du prince charmant se manifeste lors de telles occasions ! Lorsque l'on tente de faire des présents originaux, la déception est souvent grande !"

J'ai aussi eu le droit à : "J'offre un cadeau pour la Saint-Valentin car ma copine m'en donne un, mais si cela ne tenait qu'à moi, je ne fêterais pas ce jour ! Les femmes sont des éternelles insatisfaites et celle avec qui je vis est persuadée que lorsque je donne un présent, c'est pour me faire pardonner de mes erreurs !"

J'ai trouvé ce commentaire, provenant d'un célibataire, très intéressant : " C'est un prétexte pour nous rappeler notre célibat, soit on le prend comme une pression supplémentaire pour trouver l'âme soeur ou au contraire on est conforté par les avantages de rester seul. Il n'empêche que la Saint-Valentin suscite que l'on se pose des questions sur notre célibat et si ce dernier est un choix assumé ou si nous le subissons et qu'il devient une source de frustration !"

Merci Messieurs, et Mesdames prenez des notes ! Cela donne à réfléchir.

L'équipe d'Infos Jeunes souhaite une excellente Saint-Valentin à tous les amoureux et pour ceux qui ne sont pas en couple, pourquoi ne pas organiser une soirée "Sans Valentin" entre amis ?

Ruth BENITAH

Mardi 14 Février 2012 - 00:01



Nouveau commentaire :

sur cette page