Connectez-vous S'inscrire

Une campagne destinée aux adolescents utilisateurs de cyclomoteurs




Une campagne destinée aux adolescents utilisateurs de cyclomoteurs
105 cyclomotoristes âgés de 14 à 17 ans sont morts en 2007 sur les routes françaises et 5 751 ont été blessés. Beaucoup en garderont un handicap à vie. L'accident en cyclomoteur est, pour les jeunes de cette tranche d'âge, la première cause de décès et de blessures sur la route.

Parce que ces chiffres sont inacceptables, l'association Prévention Routière et les assureurs de la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) lancent Mortel Scooter, une campagne de sensibilisation à destination des jeunes usagers de cyclomoteurs.

Une campagne pour faire réfléchir
Cette campagne a pour objectif de combattre le sentiment d'invulnérabilité des jeunes et de les confronter à la réalité en leur montrant les conséquences de certains comportements sur la route. Son principe ? Relater des faits, faire témoigner des jeunes, sans discours moralisateur ou culpabilisant.

Le site http://www.mortelscooter.fr propose différents types de vidéos : les récits de Jorick, Vincent, Mamadou et Marie-Amélie, quatre jeunes victimes d'un accident de scooter parlant de leur vie après l'accident ; des témoignages de jeunes professionnels (une infirmière urgentiste, un kinésithérapeute spécialisé en rééducation, deux mécaniciens?) confrontés quotidiennement aux accidents de cyclomotoristes et à leurs conséquences ; les témoignages spontanés de jeunes internautes et des vidéos d'accidents de scooters.

Pendant tout le mois de novembre, une campagne radio reprenant les témoignages de jeunes accidentés sera diffusée sur Skyrock, Fun Radio et NRJ.

Une opération nationale de sensibilisation viendra compléter le dispositif, à partir du 6 novembre 2008, à la sortie de collèges et de lycées dans la plupart des départements français.

Améliorer la sécurité des jeunes cyclomotoristes : une nécessité

Parallèlement, l'association Prévention Routière et les assureurs de la FFSA demandent aux pouvoirs publics deux mesures pour améliorer la formation et la sécurité des jeunes cyclomotoristes :

1- faire du Brevet de sécurité routière (BSR) un véritable permis de conduire, avec un examen et une formation adaptée aux besoins réels de chaque adolescent ;

2- mettre en place un contrôle technique des deux-roues motorisés afin d'éviter le débridage et le kitage de très nombreux cyclomoteurs, qui peuvent donner lieu à des accidents extrêmement graves.

Enfin, l'association Prévention Routière et les assureurs de la FFSA incitent les parents dont l'enfant a un cyclo à établir avec lui un « contrat moral ». En échange de l'achat d'un cyclomoteur, l'adolescent s'engage à respecter un certain nombre de règles. Plus qu'une série d'interdictions, conclure un contrat moral avec l'adolescent permettra de le responsabiliser et de lui montrer qu'il est digne de confiance.

Jeudi 30 Octobre 2008 - 12:51



Nouveau commentaire :

sur cette page