Connectez-vous S'inscrire

Une nouvelle météorite entre dans les collections du Muséum


Les appels à témoin lancés l’été dernier suite à l’observation de deux bolides dans le ciel de Bretagne, puis dans le ciel d’Ariège, ont permis à une nouvelle météorite d’intégrer les collections du Muséum.



En effet, suite à cet appel, le chercheur de météorites Pierre-Marie Pelé et le professeur Albert Jambon de l’Université Pierre et Marie Curie ont été contactés par les découvreurs d’une météorite de 205,9 g tombée sur un toit à Draveil dans l’Essone dans la nuit du 12 au 13 juillet dernier. La pierre, qui s’est fragmentée en tombant, porte les traces des tuiles sur lesquelles elle a atterri et qu’elle a cassées. Ce fragment vient d’être intégré dans les collections du Muséum.

Cette météorite est la 65e « chute » française, c'est-à-dire la 65e récoltée très peu de temps après sa chute, la précédente était tombée dans la Drôme en 2002. Elle sera déclarée prochainement auprès du Comité de Nomenclature de la Meteoritical Society et devrait porter le nom de la localité où elle est tombée : Draveil.

Le Muséum regroupe déjà une collection importante de météorites et la découverte de ces roches extraterrestres inchangées depuis leur formation représentent pour ses chercheurs une mine d’informations précieuses qui permettent d’en apprendre plus sur la genèse des planètes de notre système solaire. De plus, objets rares, les météorites ont une valeur patrimoniale exceptionnelle, d’où l’importance de les signaler.

Lundi 10 Octobre 2011 - 20:19



Nouveau commentaire :

sur cette page