Connectez-vous S'inscrire

Voici Miss Univers, Laury Thilleman dans le top 10


L'Angolaise Leila Lopes a été couronnée Miss Univers 2011 à Sao Paulo durant la nuit de lundi à mardi. Miss France 2011 n'a pu décrocher le titre, mais elle termine parmi les dix plus belles femmes du monde, devant la vénézuélienne Vanessa Gonçalves, pourtant donnée comme grande favorite.



Voici Miss Univers, Laury Thilleman dans le top 10
Cette année, le titre de Miss Univers n'aura pas couronné une nouvelle fois une beauté latino-américaine. Mais la gagnante n'est pas non plus française...

Le suspense aura duré une heure et demie pour Laury Thilleman. Depuis l'apparition des prétendantes au titre de Miss Univers 2011 devant le public à Sao Paulo (et devant plus d'un milliard de téléspectateurs de 190 pays), mardi vers les 3 heures du matin, heure française (décalage horaire oblige), et jusqu'à son élimination peu avant les 4h30, la Française aura franchi les obstacles jusqu'à se hisser dans le top 10, aux côtés des représentantes de l'Australie, du Costa Rica, de l'Ukraine, du Portugal, du Panama, des Philippines, de la Chine, du Brésil et de l'Angola.

Un groupe de dix dans lequel ne figurait même pas la vénézuélienne Vanessa Gonçalves, donnée comme grande favorite... Mais c'est finalement l'Angolaise Leila Lopes qui a été couronnée Miss Univers.

"Maintenant je vais devoir travailler dur et je vais essayer de garder les pieds sur terre", a déclaré en pleurs la nouvelle reine de beauté à la presse locale, visiblement émue. Très applaudie du public à chacune de ses apparitions sur la scène du théâtre Credicard Hall de Sao Paulo, la jeune Angolaise succède à Ximena Navarrete, 23 ans, Miss Univers 2010, du Mexique. Elle s'est présentée en déclarant qu'elle souhaitait "terminer la faculté de gestion et devenir une grande femme d'affaires dans son pays".

N'oublions pas "la beauté intérieure"

Miss Angola a dû éliminer Miss Ukraine, Miss Brésil, Miss Philipines et Miss Chine, qui faisaient partie des cinq finalistes, pour devenir la "plus belle femme du monde". Lors de l'épreuve finale de "l'entretien de personnalité", la jeune Angolaise s'est vue demander ce qu'elle changerait dans son physique si elle le pouvait. "Rien, je suis satisfaite avec ce que Dieu m'a donné", a répondu avec simplicité et très souriante la jeune femme ajoutant qu'il était important aussi d'avoir "de la beauté intérieure".

La victoire à ce concours assure à la nouvelle reine - qui doit avoir de 18 à 27 ans, être célibataire, sans enfants... et ne doit jamais avoir posé nue - une année entière de présence dans des événements et de voyages de par le monde. Elle recevra un contrat d'un an avec l'organisation Miss Universe - propriété depuis 1996 du magnat américain Donald Trump - pour diffuser un message de paix et de lutte contre le sida. Elle aura droit également à des bijoux, des vêtements et des cours de formation professionnelle.

Mardi 13 Septembre 2011 - 14:38



Nouveau commentaire :

sur cette page