Connectez-vous S'inscrire

Vos fonds de tiroirs peuvent rapporter gros : LA TROCANTE TRANSFORME L’OR EN ARGENT !


1er JUIN 2011 – Le nettoyage de printemps est généralement propice au rangement des armoires et commodes, où on entasse bien souvent des « trésors » familiaux, qu’on oublie, au fil du temps. Ces bijoux, accessoires, montres, qui n’ont plus vos faveurs, peuvent pourtant rapporter gros, et faire des heureux. La Trocante, forte de 33 ans d’expérience dans le domaine du dépôt-vente, propose de racheter les bijoux en or, en formant une partie de ses équipes à l’évaluation des objets précieux. De quoi s’acheter un « Must-Have » pour l’été !



Revendre ses bijoux en or : une opération lucrative
Comme toujours en période de crise, l’or constitue une valeur refuge. Un lingot, qui équivaut à un kilo d’or, vaut aujourd’hui la coquette somme de 34 650 €. Au début de l’année 2009, il atteignait à peine 20 000€. Cette envolée du cours de va-t-elle durer ? Certains suspectent une bulle spéculative, et se ruent dès lors sur la vente de leurs objets en or, afin d’en tirer le meilleur profit. Une opération intéressante, en particulier si l’acheteur est digne de confiance.
Une pièce Napoléon de 20€ dépasse aujourd’hui largement les 200€. A ce tarif-là, il n’est pas étonnant de constater l’engouement pour la vente des objets en or, qui s’avèrent finalement être de véritables mines d’argent !

La Trocante : un réseau de professionnels aguerris à l’évaluation
La Trocante recycle les bijoux en or depuis 2009, avec le service « l’or à la casse » dans l’ensemble de son réseau. L’enseigne est reconnue aujourd’hui comme l’un des acteurs référents de ce marché. « Nous avons depuis longtemps une expertise dans le bijou. Il était donc très facile pour nous de former nos directeurs de magasin à la connaissance du marché de l’or », explique Pierre Marzin, Directeur réseau de La Trocante.
Les clients apportent leurs parures, chaînes, colliers, bagues, broches etc… en magasin, et un professionnel aguerri procède à une expertise selon 4 paramètres : la nature de l’objet, les matériaux utilisés, le travail artistique et l’ancienneté du bijou. Il calcule ensuite le poids d’or contenu dans le métal afin de déterminer le prix de la pièce.
« La vie du bijou dépend ensuite de son état. S’il est en bon état, il sera mis directement à la vente en magasin. S’il s’agit d’une pièce d’exception, il pourra même être vendu aux enchères grâce au service Orcante . En revanche, s’il est abîmé, il sera détruit et les matériaux seront revendus à des professionnels. Pour les bijoux fantaisie, le prix sera déterminé en fonction de leur valeur créative » précise Pierre Marzin.
Avec ce service, la Trocante propose aussi à ses clients une précieuse valeur ajoutée. Très peu de bijoutiers revendent en effet les pièces d’occasion, proposant en général uniquement un service de revente au poids du métal. La valeur créative (qui porte sur le design, les pierres et le travail du bijou) n’est donc que rarement prise en compte, ce qui peut diminuer significativement la valeur vénale du bijou. A la Trocante, le service de revente des biens permet alors souvent à son détenteur de réaliser la meilleure opération possible.
Par ailleurs, la chaîne dispose d’experts pour prendre en charge les bijoux de très bonne facture. En fonction de sa qualité et de son prix, le bijou sera orienté pour en retirer la valeur la plus intéressante : il pourra ainsi être déposé en magasin, revendu aux enchères, ou tout simplement vendu au poids.

La Trocante : le concept de dépôt-vente réinventé
Il y a 33 ans, la Trocante lançait le premier dépôt-vente en France. Depuis, elle n’a cessé de se réinventer. Depuis 2010, la Trocante est détenue par Fitroc, également détenteur de Troc.com, premier réseau de dépôt-vente en Europe.









A propos de La Trocante

Créé en 1977, le réseau La Trocante, inventeur du concept de dépôt-vente d’objets d’occasion en France, compte aujourd’hui 32 franchisés en France. Très innovant, le réseau se spécialise de plus en plus dans les produits d’occasion high tech, ainsi qu’en bijouterie, en diminuant son offre « mobilier ».

La Trocante est la seule enseigne à proposer 3 formules de revente: paiement en espèces, dépôt-vente, vente aux enchères.

Magasins de proximité, d’une surface moyenne de 800m², les magasins La Trocante sont implantés dans les agglomérations directes des grandes villes.

La Trocante, c’est aussi :

- Une croissance prévue de près de 30% en 2011
- Plus de 5 millions de visiteurs par an
- 22,5 millions de Chiffre d’Affaires en 2010
- Plus de 250 employés
- 33 ans d’expertise
- Un réseau qui dépend de Fitroc, aussi détenteur de Troc.com, leader européen du dépôt-vente


www.trocante.fr



Mercredi 1 Juin 2011 - 06:19



Nouveau commentaire :

sur cette page