Connectez-vous S'inscrire

Wikimini, l'encyclopédie des juniors, souffle sa première bougie


Lancée sans prétention le 1er octobre 2008, la cyber-encyclopédie des enfants séduit son public et célèbre aujourd’hui son premier anniversaire.



Depuis une année, Wikimini invite les enfants et adolescents du monde entier à mobiliser leurs connaissances et conjuguer leurs efforts dans la construction collective d’une encyclopédie dont ils demeurent les principaux rédacteurs. Qu’il soit passionné de bande dessinée ou expert en chemins de fer, chacun peut partager un peu de sa science en participant à l’écriture de l’ouvrage qui, à la manière de son grand frère Wikipédia, s’enrichit jour après jour des contributions de ses encyclopédistes en herbe. Les adultes sont quant à eux invités à relire, corriger et illustrer les textes, voire même y ajouter, à petites doses, d’éventuels compléments d’information.

APPRENDRE ET APPRENDRE AUX AUTRES
Une année après sa création, quelque 2 800 enfants ont déjà collaboré à la construction de cette jeune encyclopédie dont l’index dénombre près de 1 900 articles. En noircissant ses pages, les « wikiminautes » découvrent l’occasion de faire valoir et mettre à profit ce qu’ils savent tout en satisfaisant leur propre curiosité : « Si je viens sur Wikimini, c'est pour apprendre des choses et en apprendre aux autres », déclare Lolette du bout de ses onze ans. L’instigateur de ce projet collaboratif, un enseignant suisse spécialisé dans l’intégration des nouvelles technologies dans l’enseignement, y voit aussi l’occasion de se forger un regard moins naïf vis-à-vis de l’information : « Devenir producteurs d'information constitue également pour eux le meilleur moyen d'apprendre à devenir des consommateurs plus critiques vis-à-vis de ce qu'ils découvrent, tous les jours, dans les médias et sur le Web en particulier. » Sur le site, les incitations sont en effet nombreuses pour vérifier et croiser ses sources. L’expérience se veut donc formative à plus d’un titre et plusieurs projets scolaires y ont déjà vu le jour, de Port-au-Prince à Montréal, en passant par Tunis, Paris ou même Hong-Kong !

PERSPECTIVES D'AVENIR
Avant de souffler sa deuxième bougie, le site pourrait bien se décliner en d’autres langues si des volontaires se manifestent pour le mettre à profit d’autres communautés linguistiques. Une migration du site vers un serveur d’hébergement plus puissant est aussi prévue pour répondre au nombre croissant de visiteurs : plus de 140 000 depuis le début !

Jeudi 1 Octobre 2009 - 15:58



Nouveau commentaire :

sur cette page