Connectez-vous S'inscrire

Yara Lapidus - Yara


Un univers entre pop et variété, aux accents d’Orient, d’Occident et d’Amérique très latine. Un album métissé où les cajons péruviens de Minino Garay se mêlent au violon sensible de Djamel Benyelles. La magie des arrangements de Florent Prabel qui réconcilie l’acoustique, l’électro et l’orient en filigrane, voici le premier album de Yara Lapidus qui fait le grand écart entre pop, chanson et influences orientales. Découvrez le premier clip de Yara Lapidus pour le titre Le Cèdre qui évoque le Liban où elle est née.



Yara Lapidus - Yara
Yara, "fille de la lune" (prénom Brésilien), est née à Beyrouth en 1972; un papa architecte et sculpteur, une maman peintre et guitariste, un frère ingénieur, pianiste et mélomane. De son enfance, elle garde le goût d’un Liban "d’avant les événements": un soleil couchant devant la maison paternelle à Tyr, un vent chargé de jasmin et de gardénia…

Son adolescence partagée entre le Moyen Orient, les États-Unis et la France. Ce métissage se retrouve dans son timbre, sa tonalité et le goût de chanter dans plusieurs langues. Première guitare à 6 ans, premier piano à 10. Une passion démesurée pour l’opéra Italien. Attirée par la scène, Yara a suivi des cours de théâtre depuis son enfance au Liban, avant d’intégrer le cours Florent à Paris, puis chez Corinne Blue. Son premier cours de chant en 1996 avec Sarah Sanders lui révèle sa réelle vocation. La scène oui, mais pour chanter… Après un passage dans la mode et sa rencontre avec son couturier de mari, elle fait l’Ecole du Louvre puis revient à la musique et l’écriture de son premier album sorti chez Monte-Carlo Records. Ses influences oscillent entre Cesaria Evora, Dalida, Serge Gainsbourg et la Callas qu’elle admire par-dessus tout…

Lundi 11 Janvier 2010 - 18:07



Nouveau commentaire :

sur cette page